Yumiko HiRose

Photographe à Paris et Tokyo.
Une partie de son travail est rassemblé à la Bibliothèque Nationale de France.

“La beauté cachée de la danse” se révèle dans l’originalité des formes en mouvement.
C’est le voyage imaginaire de Yumiko dans une élégante créativité.

Au travers de ses voyages, elle a trouvé sa véritable vocation.
Un voyage en Europe de l’Est fut déterminant pour son travail de photographe.
Elle fut séduite par la grâce et la beauté féérique d’un ballet au palais de Schönbrunn
et décida de saisir sur la pellicule ce moment magique.
A son retour au Japon, elle explora le monde de la danse, et devint elle- même ballerine.

Dans une serie “TuTu,” les principaux tirages monochrome utilisent la méthode argentique
associant ainsi les differents mouvements. Quelle fut sa joie de voir apparaître dans la chambre noire sa propre réalisation.

Le travail en couleurs dans la série” Kochou no Yume” (Rêve d’un papillon) est fait de prises de vues en coulisse. On perçoit les mouvements et chuchotements de l’air, comme si des sylphides s’y mouvaient.
Les mouvements de scène rappellent ceux des papillons dans leurs créativités

Pour plus d’une décennie, elle photographia des ballets et les séries TuTu furent frequemment exposées et honorées. Elle a participé, également, à la publication de Miyako Yoshida et aussi a créé les pochettes des disques de “Piano Danse”.

Son travail se poursuit actuellement sur le thème de la tradition au Japon.
Elle est séduite par la beauté des ballerines et des Kimonos,
qu’elle compare a Vénus tant l’elégance de leurs silhouettes et de leurs coiffures est remarquable.
Sa maxime ” L’élégance de la beauté cachée ” qui lui a été inspiré par Zeami Motokiyo, un célèbre esthète,
traduit le mouvement sublime sur scène.

(Jean-Francois Coste)

Queen of wilis

Wisteria Maiden #1

Rosy tutus