Marionnettes du théâtre d’ombres, appelés aussi << théâtre d’ombre >> ou << théâtre d’ombre lumieux >>, en cuir ou papier découpé et mis en figurines, projetées sur un écran composé des chandelles ou lampes à l’alcool élairées, est l’une des différentes sortes marionnettes réputées pour les Hans chinois.

En arrière de l’écran, l’artiste projette un opéra, en manipulant la marionnette en coulisse, sous l’accompagnement de musique et de chant du goût local.

Le théâtre d’ombres, l’ombre en peau d’âne par les Pékinois, est un art d’évidement le plus ancien folklorique de la Chine. D’après des données historiques, le théâtre d’ombres, utilisé d’abord à la période des Royaumes combattants, à la mode dans la dynastie des Han, prospère sous les Song, transmis en Asie ouest et en Europe à l’époque des Yuan, sa tradition remonte très loin.