Maxence MA

Maxence MA, né à Shanghai en 1983, je vis à paris depuis l’an 2000. Passionné d’art depuis toujours, je partage mon temps entre le dessin, les voyages et la photographie. Mes œuvres sont des reflets de moi-même.

Avez-vous déjà essayé de déguster avec le toucher, d’écouter avec les yeux, d’admirer avec les oreilles, en bref, d’intervertir vos sens ? Par exemple, si j’attribue une couleur à des instruments de musique : vert émeraude pour la trompette, couleur terre pour la clarinette, rouge pour le violon. Les sons de chaque instrument, avec leur palette allant du plus aigu au plus grave, se transformeraient simultanément en couleurs. La composition se figerait naturellement sur un support visuel et ce tableau imaginaire pourrait raconter des histoires bien différentes de celles qui se trouvent derrière le morceau de musique.

Lorsque les perceptions sont décalées, les relations entre les sens sont peut-être plus faciles à ressentir. Cela accroit la capacité à comprendre les informations. Ces « données » peuvent, selon les conditions – objectives ou/et subjectives – prendre un sens différent. Ainsi, pour une même couleur, le même morceau de dessert, la même note de musique, l’émotion n’est pas la même en fonction des individus, des lieux, des moments. Je ne donnerai pas d’explication technique, pour éviter de ressembler à un mode d’emploi de téléphone portable. Nous sommes tellement habitués à analyser des données, que, formatés et piégés par le numérique, nous en perdons notre capacité à ressentir.

S’il n’y a pas de vagues hautes et basses dans la vie, l’émotion peut être partiellement absente. Cette absence n’est pas négative, c’est seulement la capacité de ressentir qui est différente. L’artiste doit renforcer la quête des perceptions, pour accélérer les battements des cœurs ou apaiser les spectateurs, leur permettre de retrouver des sensations différentes.

Chacun a sa propre perception, alors quel est le sentiment juste ? Fondamentalement, la réponse est qu’il n’y a pas de réponse. C’est là l’essence du sentiment, mais aussi l’importance de son existence. Cette exposition a pour vocation de partager mes sensations. Et de ressentir les vôtres.